"De la manipulation de l’opinion"

dimanche 20 novembre 2011
par  AC ! RES

Après avoir stigmatisé des minorités, voici le temps venu des fraudeurs pour justifier une politique drastique au profit des nantis et des riches industriels.
Le chef de l’état et ses " apparats chics" ont trouvé, pour résoudre la crise et répondre àla croissance et aux agences de notations, le mal qui ronge notre pays, les fraudeurs aux prestations sociales et les arrêts maladie. Il s’agit en fait de monter les uns contre les autres en ces temps troubles.

C’est vrai que notre pays, comme les pays de l’UE, traverse une crise, une de plus, et de foi àen croire certains intégristes catholiques.

La réalité est tout autre, la fraude représente un très très faible pourcentage alors que les exonérations et niches fiscales, les cadeaux aux entreprises qui délocalisent et suppriment des emplois, comme PSA, se comptent en milliards.
Que dire des banques qui mettent les pays en faillite et dont les états feront appel aux citoyens pour rembourser la dette.
Il faut changer de talonnettes monsieur S pour avoir une autre vision du monde...
Reims Emploi Solidarité


Brèves

27 mai - Vautrin et les seniors

Avec les nouvelles conditions drastiques de l’accés à l’indemnisation chômage qui va mettre les (...)

25 septembre 2023 - Brève - Immigration

Les propos du pape sur l’immigration sont d’une tonalité qui demande plus que de la considération. (...)

25 mai 2023 - Où est la violence ?

Le chef de l’État, fidèle à sa sémantique particulière, invoque le terme "d’incivilisation" de la (...)

16 mai 2023 - 200 milliards d’euros d’aide aux entreprises...

200 milliards d’euros d’aide aux entreprises dixit Sophie Binet (CGT) sur RTL ce jour. Macron (...)