Le RSA ou l’usine àgaz

lundi 29 septembre 2008
par  AC ! RES

Le RSA ( revenu de solidarité active) se veut être un complément de revenu et une incitation àla reprise d’une activité.

Or, il n’en est rien. Les modalités actuelles de cumul sont aussi avantageuses que le projet de loi portant RSA.
Un mécanisme complexe se met en place pour détruire dans son ensemble les revenus liés àla solidarité nationale.

Certes, il faut revoir àla hausse les minima sociaux.

Mais ce RSA nous dit quoi :
- Un effet d’aubaine pour les employeurs
- un pouvoir d’achat en berne
- un contrôle accru et renforcé des allocataires du RMI.

Le projet de loi énonce des droits constants. Pourtant, les bénéficiaires de l’API (allocation parent isolé) n’étaient pas soumis jusque maintenant àdes contraintes.

En ce qui concerne le financement du RSA, il porte sur les couches moyennes de la population, les petits épargnants. Mais fait plus important,
le financement reposera sur les départements et ce n’est pas "le fonds national des solidarités actives", ni les fonds de compensation qui vont rassurer les allocataires dans leurs droits.
Désormais les allocataires vont être soumis à"deux tutelles" : le conseil général et l’ANPE/ASSEDIC (fusion en cours).
Nous allons assister àdes suspensions et radiations massives.

Que va t-il advenir réellement des droits connexes ? Tout est soumis aux décrets...

Le 1er décembre 2008 marquera les 20 ans du RMI. Le RMI n’est certes pas un moyen convenable d’existence, mais il est un commencement au respect de notre Constitution.

La sécurisation des parcours professionnels tout au long de la vie et le revenu garanti sont ici la solution pour remédier àla précarité, àl’exploitation et àla pauvreté.


Brèves

27 mai - Vautrin et les seniors

Avec les nouvelles conditions drastiques de l’accés à l’indemnisation chômage qui va mettre les (...)

25 septembre 2023 - Brève - Immigration

Les propos du pape sur l’immigration sont d’une tonalité qui demande plus que de la considération. (...)

25 mai 2023 - Où est la violence ?

Le chef de l’État, fidèle à sa sémantique particulière, invoque le terme "d’incivilisation" de la (...)

16 mai 2023 - 200 milliards d’euros d’aide aux entreprises...

200 milliards d’euros d’aide aux entreprises dixit Sophie Binet (CGT) sur RTL ce jour. Macron (...)