Conférence de presse, lundi 30 novembre 2020.

Intervention d’AC !
dimanche 29 novembre 2020

Manifestation, samedi 5 décembre 2020.

Bien évidemment la décision du conseil d’État est accueillie avec satisfaction.

Le mauvais calcul du salaire journalier de référence (SJR), était une amputation économique pour des milliers de chômeurs, travailleurs précaires et intermittents. Le calcul maintenu demeure donne encore des droits insuffisants. Rappelons que moins de la moitié des demandeurs d’emploi sont indemnisés.
De façon générale, la visée disciplinaire du gouvernement est d’affamer les chômeurs pour les obliger à traverser la rue… pour faire le trottoir, pour le plus grand plaisir du Médef friand de travailleurs peu coûteux.

Avec AC ! si nous portons le masque, nous n’avons pas l’intention de supporter une muselière. Nous craignons fort que la crise sanitaire soit une aubaine pour le grand patronat et les profits des entreprises du CAC 40.

Profitant des désarrois que provoque la Covid 19, dans une nouvelle mise en scène c’est la « Stratégie du choc » qui nous est imposée.

Suppressions d’emplois, une courte énumération.
Airbus, 15000 emplois supprimés dont 5000 en France, Renault 15000 postes en moins, Valéo 12000 dont 2000 en France, La Halle supprime 2500 postes,…
Nombre de ces entreprises participent du CAC 40 et certaines bénéficient d’aides de l’État et … distribuent des dividendes !

Entre 2000 et 2020 Sanofi, qui vient de faire connaître un plan de réduction des effectifs, a vu son chiffre d’affaires multiplié par 6 et les dividendes de ses actionnaires multipliés par 11,5. (Source : Observatoire des multinationales et Attac).
Très récemment, nous apprenons que Danone va supprimer 2000 emplois dont 500 en France. Il s’agit de réduire les coûts de production des produits vendus, en comprimant la masse salariale « évidemment ». Comme de nombreuses entreprises Danone investit dans la digitalisation et la robotisation de ses usines et entrepôts.
A la sortie de la crise sanitaire il n’est pas du tout certain qu’une partie du personnel soit réembauchée. La 5 G va permettre l’accélération de la robotisation.
Même les emplois qualifiés sont menacés de remplacement par la robotique et l’intelligence artificielle. C’est une nouvelle donne dans la production dont il nous faudra tenir compte. Une nouvelle révolution industrielle est en cours...

En 2021, c’est un million de chômeurs en plus qui va pousser la porte de Pôle emploi. Toutes catégories additionnées, ils sont déjà 6 millions, sans compter ceux qui passent entre les mailles du filet statistique. En conséquence...
Depuis 25 ans au moins AC !préconise la semaine de 32 h (comme nombre de syndicats aujourd’hui). Aucune allocation ne doit être inférieure au Smic.

Il nous faut imposer un nouveau partage des richesses.
Les gains de productivité issus de l’automatisation et de la robotisation doivent
être mis au service de la population, de la réduction du temps de travail, soustraits de la croissance des profits et de l’accumulation des dividendes.

AC ! Agir ensemble contre le Chômage !


Documents joints

conference de presse du 30 novembre 2020

Brèves

10 septembre 2019 - La réforme du chômage sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article191

25 avril 2018 - sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article139
l’émission l’Hebdo du 21 avril 2018 consacrée à (...)

22 janvier 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE.
Les négociations de la convention UNEDIC commence le lundi 24 avec les (...)